1er match Coupe des Ecoles de Tir

Classé dans : Accueil, Résultats | 0

Les tireurs du TST ont participé au premier match de la Coupe des Ecoles de Tir à Lannion de l’année.

5 de nos tireurs ont concouru:

-ROUE Nicolas au pistolet 10 m précision avec un score de 336/400 (minimes).

-SOONEKINDT Marc au pistolet précision avec un score de 302/400 (minimes).

-BALCOU Théo à la carabine 10m avec un score de 234,5/400 (minimes).C’était sa première compétition!

-ALLAINMAT Elliot à la carabine 10m avec un score de 108,4/400 (minimes).Première compétition également!

-ALER Riwan à la carabine 10m avec un score de 173/300 (benjamin). Première aussi!!!!!

Ils ont été très enchantés par leurs résultats et par l’organisation de cet après-midi.

Prochain match le 19 février à St Brieuc!!

Palmarès Régional 10M

Classé dans : Accueil, Résultats | 0

Palmarès:

Carabine 10m R5 Junior : 1er BRUNEL Colin avec 620,9 points Qualifié au championnat de France.

Pistolet 10m S1 : 22ème  CARLIER Sébastien avec 494,00 points

Pistolet 10m S3 : 9ème THOMASSET Dominique avec 513 points

Pistolet Vitesse 10 m D1 : 5ème STORUP Mélanie avec 14 points

Pistolet Standard 10m D1 :5ème STORUP Mélanie avec 295 points

Carabine 10m S2 : 14ème TREUPEL Jean-François avec 493,7 points

Bravo à eux pour leurs qualifications et leur engagement sportif.

 

Résultats sur le site de la Ligue: https://www.tir-bretagne.org/images/stories/pdf/regional/2019-2020/Bretagne_10_m_2019-2020.pdf

Assemblée générale 2019

Classé dans : Le fil des actualités | 0

Vous êtes invités à participer à l’Assemblée Générale annuelle des Tireurs Sportifs du Trieux, le samedi 19 octobre à partir de 10h00 à la Salle de l’Ermitage à LÉZARDRIEUX (à côté de la caserne des pompiers)

L’assemblée sera suivie d’un pot amical sur place!

Pour les curieux: la devise du TST!

Classé dans : Accueil, Le fil des actualités | 0

Peut-être que certains d’entre vous se sont demandé, en regardant notre écusson, que signifiait la devise « Plus Oultre » inscrite au dessus de la catapulte.

Et bien, « Plus outre » est la traduction latine de « Plus ultra », c’est à dire « Plus loin » en français.

C’est une devise du XVIeme siècle emprunté à Charles Quinte.

Cette devisePlus Oultre (« encore plus loin »), a été créée par un médecin italien pour illustrer la tradition chevaleresque bourguignonne, et est devenue sous sa forme latine la devise nationale de l’Espagne.

Selon Wikipédia: Le sens de la devise a été longuement discuté. Le sens le plus couramment mentionné est géographique, la locution latine Nec Plus Ultra signifiant « il n’y a rien au-delà », et les colonnes d’Hercule, nom donné par les Grecs anciens au détroit de Gibraltar, formant la fin du monde connu dans l’Antiquité. Charles Quint était en effet le souverain des Espagnes et de leurs immenses colonies américaines. Elle aurait alors désigné la vocation universelle d’un empire s’étendant de part et d’autre de l’océan Atlantique. Ce fut indubitablement le sens principal de la devise dans les siècles qui suivirent. La monarchie espagnole qui l’utilisa abondamment jusqu’à nos jours se définissait en effet à l’époque comme un empire sur lequel le soleil ne se couche jamais.

En 1516, cependant, l’empire américain n’était qu’une réalité lointaine et mal connue. Il est très peu probable qu’un prince de culture franco-bourguignonne, largement ignorant de la situation hispanique comme Charles ait désiré faire de colonies américaines alors réduites (elles se limitaient en 1516 aux Antilles), l’élément principal de son emblématique. L’hypothèse la plus probable est davantage métaphorique1. La devise aux colonnes aurait été une invitation au dépassement des plus grands et plus vaillants combattants du passé.

Mieux qu’Hercule, bravant les confins du monde au-delà desquels plus rien n’existe, le jeune duc de Bourgogne devait aller « plus oultre », dépasser les limites du faisable et du concevable. Elle prend ainsi un sens profondément chevaleresque.

On attribue ce choix à Désiré GOGNAU qui était un membre actif du club de Lézardrieux. 

A l’époque, lorsqu’il a fallu trouver un motif d’écusson pour le TST, les membres ont regardé autour d’eux ce qui se faisait et ils ont constaté que le plus souvent les clubs mettaient en avant des fusils et autres petits pistolets. Ce qui semblait peu conforme à l’ADN du club. En effet, il fallait aller plus loin, plus haut et plus fort, d’où l’idée de la catapulte. Note président d’honneur Hubert HEYMELOT et Désiré GOGNAU ont donc créé l’écusson avec la fameuse devise. 

1 2 3 4 5 9